Le Chemin de cailloux

Le Chemin de cailloux

Des pierres, des mouvements, un parcours, un quartier, une promenade, du lien,…

Le Chemin de cailloux est un projet de la céramiste plasticienne Pascaline Wollast pour les logements des rues Dries-Ernotte-Elan à Watermael-Boitsfort. Il s’inscrit dans le cadre du « 101e% », un programme de la SLRB (Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale) qui vise l’intégration des habitants dans la démarche de l’artiste.

Il s’agit d’un projet participatif d’une année, émaillé de nombreux ateliers et animations reliés à l’art et à l’environnement.

En conclusion du projet, neuf sculptures, pures et abstraites, ont pris place dans les espaces verts du quartier. S’y ajoutent des interventions discrètes : dorures à la feuille d’or, ainsi que des gravures, dont un plan sommaire, ou des phrases dans de nombreuses langues, offertes par les habitants.

Au-delà d’un mobilier urbain aux formes douces et accueillantes, ces pierres forment un ensemble de balises d’aspect naturel et énigmatique ; un support au jeu et à l’imaginaire collectif.

client

commande de la SLRB – Société du Logement de la Région Bruxelloise

projet

appel à projet | public Art | projet participatif | gravures

lieu

autour des logements situés rues Dries Ernotte-Elan à 1170 Watermael-Boitsfort – Bruxelles

matière

pierre bleue, dorure, dalle en grès du condroz, dolomie

rôle

co-création des sculptures, gravures et dorures ; atelier d’écriture

utilisation

les habitants du quartier, les enfants, les passants s’approprient les œuvres

année

2015-2016

dimensions

site : 150/300m | sculptures (7x) : 2/1.5/0.8 m (variable)

budget

60.000 € (sculpture)

website

www.lechemindecailloux.be

chevron_right

montage

chevron_right

réalisation

chevron_right

gravures

chevron_right

dorure

chevron_right

carrière

En bas, un trou, des grosses machines, des explosions, des tacatacatcatac…

En haut de machines ancrées au sol, énormes, vielles d’un demi siècle, comme des locomotives qui tournenttournenttournent… et de l’eau en masse qui coule

Autour, un puzzle de pierre, de bloc, il faut choisir…

A la carrière Gripierres à Ouffet chez Jean et Urbain Grilo.

Etape déterminante et pourtant tellement loin encore du résultat et du site final. Il faut se projeter.

Jean et Urbain, les artistes, ils connaissent et ils sont toujours les bienvenus. Partager, discuter, rigoler.

Ils savent ce que c’est que le travail et n’ont pas perdu le goût de vivre !

chevron_right
keyboard_arrow_down